galerie denise rené
galerie denise rené

Andreas Christen

Andreas Christen (1936-2006) qui a conduit parallèlement une carrière de designer et de peintre, s’est aussi rapproché d’une sensibilité minimale en réalisant des reliefs d’une blancheur immaculée à partir de 1961. Il s’agit des Monoforms, qui sont des reliefs moulés dans du polyester peint et dont la surface est animée par un élément saillant géométrique. Christen en reprend les principes dans ses Structures complémentaires en 1973, au sujet desquels il déclarait : « les plans s’étendent sans interruption bien qu’ils soient composés d’éléments. Les lignes de séparation sont polies et rendues lisses. Le principe des « monoformes » s’unit ainsi au principe d’une structure universelle. » Ainsi, les structures géométriques, mises en relation dans un jeu de formes positives et négatives, sont sans cesse modifiées optiquement par l’effet de la lumière changeante. Engendrant une réversibilité des formes et de la profondeur, ces œuvres déstabilisent le regard, introduisent une ambiguïté spatiale qui contredit le paradigme bidimensionnel traditionnellement associé à l’abstraction géométrique.

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© SOCIETE NOUVELLE GALERIE DENISE RENE