galerie denise rené
galerie denise rené

César Andrade

 

Cesar Andrade est né en 1939 à Guarico au Venezuela.

 

Il étudie à l’École des Arts Plastiques de Barquisimeto au Venezuela. Après avoir été quelques temps professeur d’arts plastiques à Acarigua, il part visiter l’Europe en 1968 et s’installe finalement à Paris. Il y expose l’année suivante ses premiers « linigramas » qui constituent pour lui les premières études approfondies sur la ligne.

 

Ainsi, la ligne droite et le point, les deux éléments premiers de la géométrie, sont les principes de distribution des clous. Les pleins et les vides s’équilibrent et font naître la vibration de la surface. La diagonale et l’oblique provoquent des effets inattendus. Elles transforment alors la surface en une grille dont les structures complexes laissent percevoir les influences conjuguées du néoplasticisme de Mondrian et de l’art Optique de Soto. La tension visuelle augmente encore de façon significative là où les clous sont plantés alternativement à l’équerre et de biais, créant ainsi un déséquilibre maîtrisé de l’espace pictural.

 

On comprend que l’élément majeur de l’oeuvre d’Andrade se situe à l’extérieur de son oeuvre en elle-même : la lumière. Un éclairage direct, venant d’en face, ne permettrait pas d’en lire toute la profondeur. En dirigeant cet éclairage sur les côtés, on perçoit alors une image en négation qui double celle des éléments de surface : l’ombre. À ce moment là, la minceur quasi immatérielle du clou est complétée par son ombre et la vision de l’oeuvre est radicalement changée. La surface physique s’est évaporée, la localisation des matériaux brouillée, les reflets de couleurs se dispersent.

 

 

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© SOCIETE NOUVELLE GALERIE DENISE RENE