galerie denise rené
galerie denise rené

Joel Stein

Joël Stein s'inscrit en 1946 à l'École des Beaux-Arts de Paris et fréquente l'Atelier Fernand Léger Dès 1956 premiers tableaux géométriques programmés sur des bases mathématiques. Il développe à partir de 1958 l'idée du labyrinthe, encore bidimensionnel. En 1959, premiers reliefs manipulables.

 

Cofondateur du Centre de Recherche d'Art Visuel, puis du G.R.A.V. avec Horario Garcia Rossi,François Morellet, Sobrino, Yvaral. Il travaille alors avec des effets moirés et l'activation visuelle du spectateur.

En 1962, recherches sur la polarisation chromatique de la lumière qui donnent forme aux premières boîtes lumineuses Polascopes.

 

Joël Stein passe au mouvement réel et interactif de l'objet, qui intègre les recherches préalables; il crée des Tourne-disques, Trièdres, Kaléidoscopes, et pour le premier Labyrinthe de 1963, des lampes manipulables. L'aspect ludique est accentué par la suite, par des créations telles que les Bouliers, Spirales, ou des boîtes manipulables. Le miroir permet des compositions éphémères faites de mouvement réel et de structures instables. Les trièdres, où des boules en réflexion sont mises en mouvement par le spectateur, les prismes en pyramide tronquée, qui recréent une sphère virtuelle, datent des années G.R.A.V. Plus récemment, ces installations de type cadran solaire reconstituent ombre et lumière en mouvement ou déstabilisent le cheminement d'un rayon lumineux. Inspiré par les nouvelles technologies, Joël Stein introduit en 1968 le laser et continue les recherches sur la couleur.

 

 

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© SOCIETE NOUVELLE GALERIE DENISE RENE